L-MAIN-BIOGRAPHIE-(4).jpg

Un apprentissage par la rencontre

Je rencontre la céramique en 2013 à Séville, pendant mes études d‘architecture, dans l’atelier de Román Ginés qui m'initie au travail de l’argile.  Suite à mon diplôme d’architecte en 2014, je reviens à l’argile et explore la construction en terre crue notamment au sein des associations Touraterre et Le Village.  En 2015, je rencontre Pascale Balaÿ, potière en Provence, aux côtés de qui je me forme à la céramique en atelier durant 10 mois, éprouvant le feu, la matière, les formes. C’est avec générosité et bienveillance que ces deux céramistes expérimentés me transmettront la flamme qui anime leur pratique.

En 2016, j’intègre la Maison de la Céramique de Dieulefit pour 12 mois. La formation de « Céramiste » me permet d’élargir ma connaissance technique, pratique et théorique de l’argile, auprès de nombreux professionnels à l’école. Au sein d’une dizaine d’ateliers, je découvre des approches variées auprès de Lauriane Firoben, Maud Lelièvre, Adeline Contreras, Michèle Billaud, Sabine et Daniel Stenert, Jean-Nicolas Gérard, Denise Millet,  Isabelle René. Une fois diplômée, j'amorce ma découverte des argiles sauvages, aidée notamment du géologue David Challier.

En 2018, j’installe mon atelier aux alentours d’Avignon, dans la ville de Monteux. J’y expérimente patiemment la matière et donne corps à l’argile dans des projets singuliers.

Un apprentissage permanent

Depuis lors, j'apprends chaque jour, avec empirisme au fil des expérimentations, ainsi qu'en formation continue auprès de professionnels aux compétences spécifiques. De techniques céramiques particulières au travail du métal, en passant par la teinture végétale naturelle, autant de savoir-faire nouveaux qui me permettent d'élargir ma palette pour m'exprimer à travers les matières et leur assemblage.